REPRESSION ... CENSURE ! ! !

Publié le par Assos Loi 19o1 YA BASTA

 

   ( TRANSLATION for everybody )

 

 Pour rappel : " ...La question qui se pose aujourd'hui aux français est la suivante : Jusqu'où une démocratie peut-elle aller dans la lutte contre le terrorisme ? Cette question nécessite un débat démocratique serein qui ne peut pas être raisonnablement qualifié de "polémique stérile", et qui aurait déjà dû avoir lieu en France il y a un demi-siècle ..." Lire la suite ...)

Non aux Media de la Haine ! ! ! : ( La suite ... )

 

 

* Subject: Censure de France 2 en pratique grace à l'état
        d'urgence
      * Date: Thu, 17 Nov 2005 09:15:27 +0100


________________________________________________________________________


L'état d'urgence, c'est épatant : c'est non seulement le couvre-feu (ou
couvre-misère?) et les perquisitions, mais aussi le controle des medias :


-------------------------------------------
Communiqué de la Ligue Odebi 15-11-2005


La Ligue dénonce une désinformation sur le site internet
de France 2 et interpelle le CSA
------------------------------------------


La Ligue Odebi constate que France 2 n'a toujours pas mis en ligne sur son
site internet la vidéo du journal télévisé de 20 heures du 10 novembre
dernier, alors que les journaux du 8,9,11,12, et 13 novembre sont
disponibles.

La censure de cette vidéo est due au fait qu'elle comporte un reportage
mettant en évidence des violences policières manifestement illégitimes.
La Ligue dénonce une grave atteinte au droit à l'information des français,
d'autant plus intolérable qu'elle est le fait d'une entreprise audiovisuelle
du secteur public, financée par les français, d'une part, et d'autre part
qu'elle intervient dans un contexte où la réflexion citoyenne, s'appuyant
sur une information impartiale, est primordiale.

La Loi Fontaine (LEN) a défini la communication au public par voie
électronique comme un linteau s'appuyant sur deux piliers : la communication
audiovisuelle (radio et télévision quel que soit le support de diffusion),
et la communication au publlic en ligne (partie publique de l'internet).
Même si l'on peut se demander si la mise en ligne des journaux de France 2
relève bien du pilier audiovisuel, la Ligue note que selon l'article 3-1 de
la loi 86-1067 du 30 septembre 1986, le CSA garantit l'indépendance et
l'impartialité du secteur public de la radio et de la télévision.

France 2 appartenant à l'évidence au secteur public de la télévision, la
Ligue demande publiquement au Conseil Supérieur de l'Audiovisuel
d'intervenir afin que soit mis fin dans les plus brefs délais à ce qui
constitue une désinformation inacceptable dans une démocratie.


liens:

http://jt.france2.fr/20h/

http://today.reuters.fr/news/newsArticle.a...ER-20051114.XML

http://www.liberation.fr/page.php?Article=338202
"Censure? Pressions politiques? Arlette Chabot, directrice de l'information
de France 2, dément: «On ne voulait pas que ces images soient détournées ou
utilisées n'importe comment. Nous ne voulions pas non plus tomber dans la
surenchère et qu'elles tournent en boucle au risque d'envenimer les choses à
la veille d'un week-end à risques. Mais il n'y a pas de pression ni de
censure, c'est moi qui ai pris cette décision, même si j'en ai parlé à la
direction de France Télévisions.» Et voilà une nouvelle fois la télé versant
dans la même extrême prudence qu'elle observe depuis le début des violences
en banlieue. Une prudence toujours dans le même sens, celui du
gouvernement."

http://permanent.nouvelobs.com/societe/20051112.OBS4983.html
"Une vidéo de bavures policières diffusée jeudi soir lors du journal
télévisé de 20h00 de France 2 et à l'origine de la mise en examen de 5
policiers est curieusement introuvable sur le site internet de la chaîne, a
constaté samedi 12 novembre le Quotidien Permanent nouvelobs.com.
Contrairement à son habitude, la chaîne n'a pas mis la vidéo du journal
télévisé en question en ligne sur son site. Sur sa page consacrée aux vidéos
de ses journaux, on peut en effet constater un "trou" dans les archives du
20h00 à la date du 10 novembre (voir photo), alors que les JT des 9 et 11
novembre sont quant à eux entièrement disponibles . ".

 

Si, dans les prochains jours, ce blog est fermé sur ordre du pouvoir, si nous sommes, avec bien d’autres, assignés à résidence, voire emprisonnés, pour une courte ou une longue période, contrairement aux apparences, ce sera une victoire. Ce sera la reconnaissance officielle de la justesse d’un combat.

 

    ...Cool...

Commenter cet article