Les certitudes de Nicolas Sarkozy

Publié le par Assos Loi 19o1 YA BASTA

« Un faisceau d’éléments permet de penser que la nébuleuse Al Qaïda n’est pas très éloignée de ce qui aurait pu se passer »

Le 10 août 2006, le ministre de l’Intérieur britannique, John Reid, annonçait avec beaucoup d’emphase la découverte d’un complot terroriste à Londres visant à provoquer « un massacre d’une ampleur inconcevable » faisant « un nombre encore jamais vu de victimes ». Pourtant, les faits accréditant la réalité de cette menace étaient étrangement absents. Le 16 août, c’était au tour du ministre de l’Intérieur français, Nicolas Sarkozy, de surrenchérir : selon lui, ce terrible complot serait lié à Al Qaïda. Petit jeu : cliquez sur les stabilos vert et jaune pour surligner les spéculations et imprécisions, et l’usage du conditionnel dans les propos du ministre rapportés par l’Agence France presse. On voit que rien ne permet de faire une telle affirmation. Mais pour une fois, la source de l’information est identifiée. Ce qui permet à l’AFP de juger que le lien entre le complot et Al Qaïda a été « confirmé » par Nicolas Sarkozy.
Sarkozy : probable lien entre Al Qaïda et l’alerte terroriste à Londres
AFP | 16 août 2006 | 13h05

Un probable lien entre le complot terroriste présumé déjoué au Royaume-Uni et le réseau Al Qaïda a été confirmé mercredi à Londres par le ministre français de l’Intérieur, Nicolas Sarkozy, à l’issue d’un entretien avec ses homologues britannique et allemand.

Il existe « un faisceau d’éléments qui permet de penser que la nébuleuse Al Qaïda n’est pas très éloignée de ce qui aurait pu se passer », a déclaré M. Sarkozy.

Il a rappelé qu’une « menace (terroriste) élevée » persistait en France « même si à la minute où nous parlons, il n’y a pas de lien avéré avec ce qui aurait pu se passer en Grande-Bretagne ».

Le ministre français a par ailleurs annoncé, sans plus de précisions, l’expulsion « prochainement d’un certain nombre d’individus » de France dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. [...]

Les autorités britanniques maintenaient en détention mercredi 24 personnes suspectées d’avoir participé à ce complot présumé.

Source : Voltairenet.org

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article