Palestine : l’AFP, porte-parole de Tsahal ?

Publié le par E.L

« Israël arrête le vice-Premier ministre palestinien, membre du Hamas
19 août 2006 - 04:59
RAMALLAH (Cisjordanie), 19 août 2006 (AFP) -
Des soldats israéliens ont arrêté samedi matin le vice-Premier ministre palestinien, membre du Hamas, Nasser Shaer, a-t-on appris de source palestinienne.
M. Shaer a été arrêté à son domicile à 04H30 (01H30 GMT), a déclaré à l’AFP son épouse, Huda.
Selon des sources de la sécurité palestinienne, quelque 30 véhicules de l’armée israélienne ont pénétré dans la ville de Ramallah pour effectuer l’arrestation.
str-rb/phy/tj tf.tmf
 »

Dans une dépêche que nous reproduisons intégralement ci-dessus, l’Agence France Presse annonce : « Israël arrête le vice-Premier ministre palestinien, membre du Hamas ».

Ce titre comprend deux erreurs :

- Israël, qui occupe illégalement la bande de Gaza, n’a pas qualité pour y procéder à des arrestations. En droit international, il s’agit d’un enlèvement et sa mise en détention constitue une séquestration. M. Shaer, comme 4 autres ministres et 26 députés actuellement séquestrés, est un otage destiné à être échangé contre le caporal Gilad Shalit.

- Alors que le porte-parole de Tsahal a présenté cette opération comme faisant partie de « la lutte contre l’organisation terroriste Hamas », M. Shaer n’est pas membre de ce parti politique. C’est une personnalité qualifiée qui a accepté de servir son peuple au sein d’un gouvernement formé par le Hamas.

Les lecteurs désinformés de l’AFP pensent probablement que la qualité de ministre de M. Shaer ne doit pas le soustraire à la justice s’il pratique le terrorisme. En réalité, l’enlèvement de notables par une force d’occupation pour servir d’otage constitue un crime de guerre.

( Source : Voltairenet.com )

Publié dans MOYEN ORIENT

Commenter cet article