M. Sarkozy hors-la-loi, selon l’UDF !

Publié le par E.L, etc ...

 

D’après des jeunes militants UDF du sud de l’Aisne, le président de l’UMP appelle a violer la loi sur les Droits d’Auteur et Droits Voisins dans la Société de l’Information (DADVSI) à l’occasion de la journée de clôture de l’Université d’été du parti politique dont le ministre de l’Intérieur et de l’Aménagement du territoire est le président...

A ce titre, M. Nicolas Sarkozy encourt, selon les jeunes UDF, trois ans de prison et trois cent mille euros d’amende !

De quoi aurait l’air le président de l’UMP si ses sympathisants faisaient comme il le souhaite, à savoir suivaient son discours de clôture des Universités d’été de son parti par l’intermédiaire du système de distribution de fichiers BitTorrent, désormais interdit en France ? Et que ferait la police, dont il est le responsable des agissements ?

Lire la suite ...

Ceci expliquant peut etre cela :

L’UMP lance sa communauté virtuelle

Café du Commerce 2.0... Welcome to Pines City

Premier parti de France à avoir saisi l’importance du phénomène blogs, et ceci à peine plus d’un quinquennat après son irruption sur le Net, l’UMP a annoncé lundi 21 août le lancement d’une plateforme de publication destinée à ses militants. En réunissant sous la bannière de la France d’après les claviers progressistes de notre Brave Patrie, le parti de M. Sarkozy prend d’assaut la dernière citadelle médiatique encore aux mains des réactionnaires : les liens non commerciaux de Google.

A partir du premier septembre, la France d’après ne sera plus un rêve : dans une dominante bleutée (forcément), un réchauffement intempestif de l’âme nationale fera fondre le pergélisol cérébral des Bravepatriotes et le fera ruisseler, tiède et onctueux, jusque dans les recoins les plus inaccessibles de la France d’en bas. Plus tard, mais là n’est pas notre propos, le niveau du bonheur s’élèvera brutalement et un grand coup de frais devrait s’abattre sur l’Elysée en fin d’après-midi.
Le miracle qui permettra à un peuple aux conceptions sociales et économiques étriquées par des décennies de novlangue marxiste - subventions, aides, Code du Travail - d’ouvrir enfin les yeux aux Lumières de la pensée néo-libératrice a un nom : Web 2.0. ... ( lire la suite )

 

Commenter cet article