Israël se dote de deux sous-marins ultramodernes

Publié le par E.L, etc ...

En achetant à l'Allemagne deux nouveaux sous-marins Dolphin, Israël entend envoyer un message clair à l'Iran: l'État hébreu aura la capacité de riposter en cas d'attaque nucléaire, estiment les experts militaires.

Le contrat a été passé le 6 juillet, ont précisé les responsables allemands, et le Jerusalem Post affirme que les sous-marins seront rapidement opérationnels. Ces deux submersibles ultra-modernes, financés pour un tiers par Berlin, ont un système de propulsion diesel qui leur permet de rester sans faire surface pendant plus longtemps que les trois dont dispose actuellement l'État hébreu.

Israël sera donc bientôt à la tête d'une flotte high-tech de cinq sous-marins à capacité nucléaire quasiment indétectables, et de ce fait, outre une capacité renforcée de première frappe, également d'une capacité de riposte intacte en cas d'attaque de l'Iran, selon Paul Beaver, spécialiste indépendant des questions de défense basé à Londres.

L'État hébreu, qui pratique depuis toujours la politique de l'ambiguïté nucléaire et n'a jamais rien confirmé ni démenti à ce sujet, est considéré comme disposant du sixième arsenal nucléaire de la planète, comprenant des centaines de têtes nucléaires.

Parmi ces armes, les missiles balistiques Jéricho-1 et Jéricho-2, à capacité nucléaire, qui sont enterrés si profondément qu'ils pourraient survivre à une frappe nucléaire, précise Paul Beaver.

«Les Iraniens seraient complètement fous s'ils attaquaient Israël», juge-t-il.
En cette période de tension croissante avec l'Iran autour de son programme nucléaire, entre les déclarations tonitruantes du président Mahmoud Ahmadinejad appelant à rayer Israël de la carte et l'activisme du Hezbollah libanais, Téhéran est considéré comme la menace numéro un par Israël. Tel Aviv et Washington estiment que d'ici dix ans la République islamique pourrait disposer de l'arme nucléaire.

Et le sous-marin Dolphin pourrait être pour Israël l'une de ses meilleures armes de dissuasion, ajoute Paul Beaver. Pour Michael Karpin, spécialiste de l'arsenal nucléaire israélien, les sous-marins nucléaires sont l'instrument de riposte idéal: «les avions sont vulnérables, à la différence des sous-marins nucléaires qui peuvent rester opérationnels pendant une durée quasiment illimitée sans être frappés».

Mais d'autres pensent que la dissuasion ne fonctionne pas avec un régime comme celui de l'Iran. Pour David Menashri, un expert israélien, Téhéran est déterminé à se doter de l'arme nucléaire et l'achat des Dolphin par Israël «ne pèse pas lourd dans ce contexte».

Pour Paul Beaver, aucun pays du club nucléaire aujourd'hui n'est aussi dangereux que l'Iran, pas même l'Inde ou le Pakistan. Et ce en raison de «l'équipe belliqueuse» au pouvoir actuellement à Téhéran, qui cultive la paranoïa et se préoccupe peu des conséquences, humaines, morales ou autres, d'une frappe nucléaire. «C'est pourquoi Israël fait preuve de prudence en s'assurant d'avoir une capacité de dissuasion». Dans cette optique, la flotte de sous-marins est «une très bonne assurance», estime-t-il.

Source : CYBER PRESSE

Publié dans MOYEN ORIENT

Commenter cet article