Oaxaca, là où la police est fantôme

Publié le par Assos Loi 19o1 YA BASTA

Oaxaca, là où la police est fantôme

OAXACA – Le sac est fouillé avant de monter dans l’autobus. Puis, avant le départ, se présente à bord une garde d’une quelconque agence de sécurité privée. «Mesdames et Messieurs, nous allons maintenant vous filmer pour des raisons de sécurité», dit-elle. Elle sort de sa poche une minicaméra vidéo numérique et balaie l’intérieur de l’autobus de l’avant à l’arrière.

Après quelques minutes de route, à la sortie de la ville, un poste de contrôle : deux hommes montent à bord. Ils sont habillés en civil, mais demandent à voir les pièces d’identité des passagers. Le pistolet de l’un d’eux est apparent sous son coton ouaté rouge. Pourquoi un tel dispositif de sécurité? ( Lire la Suite ...)

La fonte de la couche de glace du Groenland s'accélère

Les conclusions de la mission « Gravity Recovery and Climate Experiment » (GRACE) révèlent que la couche de glace rétrécit le long de la côte du sud-est du Groenland, ce qui pourrait influencer le climat en Europe de l'Ouest ( Lire la Suite ...)

L’UMP lance sa communauté virtuelle

Premier parti de France à avoir saisi l’importance du phénomène blogs, et ceci à peine plus d’un quinquennat après son irruption sur le Net, l’UMP a annoncé lundi 21 août le lancement d’une plateforme de publication destinée à ses militants. En réunissant sous la bannière de la France d’après les claviers progressistes de notre Brave Patrie, le parti de M. Sarkozy prend d’assaut la dernière citadelle médiatique encore aux mains des réactionnaires : les liens non commerciaux de Google ' ( Lire la SUITE ...)

Urgences environnementales au Liban

Revenons d’abord sur la question de cette marée noire en Méditerranée provoquée par le bombardement par l’aviation israélienne, entre le 13 et le 15 juillet derniers, d’une centrale électrique libanaise à 30 kilomètres au sud de Beyrouth.  Selon diverses sources, entre 10 000 et 15 000 tonnes de carburant se sont répandues et contaminent maintenant les côtes libanaises, et dans une moindre mesure syriennes, sur une distance de 150 kilomètres (dont le port historique de Byblos).( Lire la SUITE )

Commenter cet article