Chavez, pétrole, Bush, Amérique latine :

Publié le par Assos Loi 19o1 YA BASTA

Le débat se développe autour de « Bruxelles - Caracas »,nouveau film sur le Venezuela

Chers amis,

Ces 4 faits vous ont certainement frappé dans les infos récentes :
-
N° 1 : Bush avait ses plans tout prêts pour reprendre le contrôle de Cuba si Castro mourait.
-
N° 2 : Bush surarme la Colombie, mais s'indigne quand l'armée vénézuélienne remplace ses (très) vieux fusils. Que prépare-t-il ?
-
N° 3 : Bush a nommé un nouveau patron de la CIA pour « traiter » le Venezuela et Cuba. Perturbera-t-il la réélection de Chavez en décembre prochain ?
-
N° 4 : Seul Chavez a retiré son ambassadeur d'Israël : que peuvent en apprendre le monde arabe et aussi le tiers-monde ?

Echéances d'automne :
En cette rentrée, quelques échéances importantes en Amérique Latine où tout semble de plus en plus lié :
-
Lula (octobre) et Chavez (décembre) seront-ils réélus ?
-
Evo Morales tiendra-t-il ses promesses et/ou se fera-t-il agresser ?
-
Quel avenir se prépare pour Cuba ?
-
L'Amérique latine s'unira-t-elle pour échapper aux USA et s'allier notamment au monde arabe ?

Pas d'alternative ?
Le monde a connu quelques exemples de belle résistance, ces derniers temps. Pourtant, en Europe en tout cas, un certain pessimisme, un certain fatalisme restent dominants. Pas d'alternative à la mondialisation actuelle ? Et à ces guerres de plus en plus fréquentes ?
C'est là que le Venezuela, et le nouveau film « Bruxelles-Caracas » sont importants. Chavez apporte-t-il une alternative quand il dit : « Pour éliminer la pauvreté, il faut donner le pouvoir aux pauvres » ?
Et est-ce appliqué sur le terrain ou bien est-ce du bla bla politique ?

Un film qui stimule le débat général
Ce film, réalisé par Vanessa Stojilkovic, permet à toutes sortes de publics de découvrir le Venezuela. Ce pays dont on commence à parler un peu, mais auxquels tous les médias ne veulent pas forcément du bien !
Ce film permet de comprendre pourquoi Bush veut absolument renverser Chavez, et pourquoi il risque de passer bientôt à l'action. La CIA a reçu des hommes « nouveaux », des budgets énormes, des moyens en tous genres pour éliminer l'homme à abattre. Le « droit à l'alternative », ça concerne aussi l'Europe où la question sociale devient urgente et préoccupante.
Quelques petites présentations du film ont déjà eu lieu en avant-première. Les réactions sont très enthousiastes. Sur le Venezuela comme sur le film :
- Nathalie : « Film vraiment formidable. J'ai appris beaucoup sur cette démocratie participative. Donne envie de les aider. Mais la censure médiatique ici est terrible et pèse sur la solidarité. »
Merci ! »
- Jean-Luc :
« Redonne un peu espoir. »
- Antonio :
« Des actions de ce type servent énormement à ouvrir les esprits et les horizons des gens. »
- Jean-Marc :
« Notre monde a bien besoin d'autres regards que ceux des mass-medias. »
- Rebecca :
« Un pavé dans la mare! Si plein de gens voyaient ça, ce serait même dangereux pour certains, mais plein d'espoir pour tant d'autres ! »

Attention, ce film peut vous être utile !
Vous vous intéressez à l'Amérique latine, au tiers-monde ou de façon générale aux alternatives à la mondialisation actuelle ? Vous regrettez le manque de vrais débats à la télé et dans les médias ?
Vous avez deux possibilités :
1. ACHETER LE DVD (77 minutes, 10 euros), le montrer à vos amis, en discuter, envoyer vos remarques, questions, ou critiques au site www.film-bruxelles-caracas.info
(ouverture le 20/9)
2. ORGANISER UNE PROJECTION - DEBAT dans votre ville ou votre association. Une tournée est en préparation en France, Belgique, Suisse pour octobre et novembre. A certains débats, participera également Eva Golinger, avocate new-yorkaise, qui sort bientôt en français son livre best-seller « Code Chavez - La CIA contre le Venezuela ». Nous conseillons de se dépêcher pour réserver une date, et pour préparer au mieux les soirées et la mobilisation. Nous mettons à votre disposition des modèles d'affiches et d'invitations aux soirées, ainsi que notre expérience pour la mise sur pied de ces débats. Contacts :
michel.collon@skynet.be
Ne manquez pas de signaler à vos amis étrangers que le film Bruxelles - Caracas existe aussi en espagnol et en néerlandais, et bientôt en anglais, italien, etc... Même adresse de contact.


Voilà, merci pour votre intérêt, merci pour vos suggestions et bon débat !

MICHEL COLLON

Interview de Vanessa Stojilkovic à propos de son nouveau film Bruxelles-Caracas :

" Il faut savoir ceci : bien que le Venezuela soit depuis 80 ans un des plus importants exportateurs de pétrole, 60% des Vénézuéliens vivent en-dessous du seuil de pauvreté. C’est énorme. Pour une fois qu’un peuple rétablit son droit à profiter de ses ressources naturelles, ça vaut la peine de s’y intéresser de près.

Le Venezuela dérangerait ?
Vanessa. Evidemment, à cause du pétrole. Voilà un pays où les ressources naturelles sont mises au service du peuple, et non plus des multinationales. Pour certains, c’est le monde à l’envers ! En fait, là-bas, comme m’a dit une étudiante : « Maintenant, la pyramide s’est inversée pour que tous aient des droits. »

Comment t’est venue l’idée de ce film concrètement ?
Vanessa. Par hasard. J’avais beaucoup entendu parler du Venezuela et j’ai eu la possibilité de m’y rendre. Bon, j’ai pas voulu arriver les mains vides. Il se fait qu’à Bruxelles, je venais de réaliser quelques brefs « vidéo-trottoirs », mini-enquêtes auprès des gens pour savoir ce qu’ils pensaient de Bush, de l’Irak, de l’Europe… Alors, je me suis dit : « Je vais leur apporter une petite contribution : que pensent les gens d’ici à propos du Venezuela, quelle info ont-ils reçue, quelles questions se posent-ils ? » Je me suis dit qu’il serait utile, pour eux de savoir comment le Venezuela était perçu ici…  ( Lire la suite ...)

Publié dans ACTION !

Commenter cet article