Rencontre Nationale de la Gauche libéral

Publié le par E.L; etc ...

Pour ceuzes qui veulent en savoir un peu plus que ce qui s'est dit dans certains " MEDIAS "... Par curiosité... Voir pour infos aussi pour certains d'entre nous qui n'avons pu etre là bas ... ' et oui, il faut cliquer sur notre sous commandanté à nous ... Il serait génial comme candidat non ?

 

 

Un grand merci à toute l"équipe pour ce boulot, surtout quand on sait dans quelles conditions celui ci a été fait

Dont Didier CUAL Pignan et Coordination Hérautaise .

Et SOLTIC François pour son compte rendu dont voici le texte

En bref, on s'est donné un peu de temps pour réussir.

    Cette décision a été prise, faute de mieux, en mixant plusieurs propositions, après qu'il y ait eu un changement radical dans la salle, vers la fin de la matinée, pour l'unité, contre la division. Les délégués n'en pouvaient plus de devoir sortir sans résultat et c'est Rémy Jean (Marseille), pour moi l'homme du jour, qui a su parler d'unité, avec conviction, au bon moment dans le cheminement des consciences  (entre 12h30 et 13h00).
   Au même moment, les représentants du PC, qui se concertaient déjà dans une arrière salle, sont arrivés pour dire qu'ils acceptaient la proposition de Christian Picquet (mixage de plusieurs propositions) : réunion du CNIU en son entier avec les CLs locaux qui participèrent dans la nuit à la "synthèse". Ce qui a donné ce report, annoncé vers 13h30. Pour celà, nous nous étions réunis dans un couloir au 1er étage (pas assez de place dans les salles), debout et accroupis pour d'autres. Nous n'avions qu'1/4 d'heure (because fermeture des lieux). Après les photos des journalistes, ont parlé, en intro Picquet (LCR mino) puis dans le désordre, P. Cohen-Seat (PCF), Yves Salesse, Pierre Cours-Salies (CCAG), Roger Martelli (PC mino), Jean Malifaud (FSU), Jean-Marc Philibert (Les décroissants), Pierre Zarka (PC mino) et d'autres, mais aucun C.Local, sauf en réagissant aux propos. Claude Debons prenait des notes avec lesquelles il a, à la fin, proposé un bref appel, sauvant la mise de chacun et permis un SAS collectif, énoncé quelques minutes plus tard au micro, après compromis entre Picquet, Seat et Salesse sur le contenu : il faut bien le dire, une mini souris.
Plusieurs personnes sont intervenues pour dire qu'il ne faut pas recommencer sur les mêmes bases (principalement Roger Martelli), notamment , et donc, accepter d'autres candidatsures (aucun nom n'a été évoqué). Pierre Cours-Salies a demandé à ce que les 8 propositions, faites lors de la tentative de synthèse dans la nuit, soient transmises aux Collectifs (pièce jointe) pour qu'ils en discutent en disant bien qu'elles ont été refusées et par qui. Une date a été demandée par plusieurs personnes pour une nouvelle réunion nationale des collectifs, mi-janvier, mais il a été décidé que cette décision serait à prendre ce Mardi au CNIU. La votation citoyenne, proposée par Les Décroissnts, a été refusée, comme la veille, proposée par le MARS.
Cette période nous est ouverte pour que les Collectifs débattent à nouveau en faisant remonter des C-R. Il a été décidé qu'il ne peut plus y avoir de création de nouveaux Collectifs, arrêtés au 1er décembre.

 Cette "sortie", sur le moment, a été vécue comme une non-décision et une déception, mais les gens l'ont acceptée bon gré mal gré.

Marie-Georges Buffet était annoncée par quelques uns mais n'était pas inscrite en tour de parole.
En fait, elle est venue, mais n'est pas entrée dans la salle. Elle s'est faite filmer et interviewer dehors, puis est repartie.
Dans la salle, les gens avaient gagné quelque chose : l'unité était devenue très majoritaire, toutes les dernières interventions allaient dans ce sens, et réelement. Ce n'était plus seulement un discours de propagande.
Souhaitons nous bonne chance et opiniatreté.

C-R bien incompletmais néanmoins là,

François Soltic (membre alter-ekolo du CNIU)

Pour d'autres infos : www.alternativeagauche2007.org

Un excelent texte aussi à lire qui rejoint ce que nous pensons de Christian THOLIN de Nantes (Source Salade Niçoise.Net)

" ... Pour sortir de la spirale de l’échec, je propose donc que nous présentions un candidat sans nom, sans visage, masqué et costumé à la manière du sous commandant Marcos au Mexique. Ce candidat serait le représentant de toutes les sensibilités, il aurait le don incroyable de pouvoir se démultiplier sur tout le territoire, de donner des conférences de presse au même moment à Nantes, à Paris, à Montpellier, à Nancy, à Belfort, ...etc, puisque masqué et dépersonnalisé. C’est d’ailleurs exactement dans le sens et l’esprit des collectifs unitaires antilibéraux qui, je vous le rappelle, n’ont pas vocation à mettre en place un nième Président de la 5° République, mais au contraire de mettre en place une sixième République basée sur une démocratie parlementaire et participative, avec de véritables représentants du peuple, dans toute sa diversité et toutes ses composantes, sans tabous, ni quotas ... " ( Lire la suite )

Voila le voili voila de notre image ... C'est lui notre sous commandanté Marcos Frenchie ! Cool

Publié dans Elections Françaises

Commenter cet article

Maloct 15/12/2006 02:05

Je sors d'une réunion du collectif local de Pau que j'ai rejoins trés récemment. Merci à toi que j'y ai croisé qui m'a justement proposé ton blog pour m'exprimer.Je suis maintenant convaincu que le seul moyen au mouvement antilibéral d'être représenté dans le "consensus" c'est justement de ne pas désigné UN porte-parole mais un "collectif  candidat".Comment montrer aux citoyens que ce mouvement se détache des schèmes politiques tradtionnels ? comment montrer que ce mouvement est bien social et représentatif de sa multiplicité ? Je suis persuadé qu'en présentant un "collectif candidat" les citoyens seront interpellés et chercheront à mieux connaître notre mouvement et espérons s'y trouveront représenter.Je me souviens d'une émission politque où plusieurs représentants antilibéraux étaient présents...et tant les journalistes que les autres personnalités politiques adversaires étaient totalement destabilisés quant Bové ou Autain ou autres affirmaient que le mouvement et la campagne existaientt sans avoir désigné une grand prêtre, un calife, un meneur,...Mais oui la seule véritable solution c'est de casser le carcan de la 5e république d'ores et déjà en s'affirmant politiquement différemment.Si juridiquement ou autre il faut inscrire un nom sur quelque paperasse, il sera temps de l'y mettre en dernière minute, ou bien de pêcher un quidam du comité national. Au niveau de la campagne médiatique, comment rassembler plus qu'en affichant une palette de porte-paroles...les temps de parole sont décomptés par partie et non par personalité.Alors oui à Super-Dupont masqué...et arrêtons avec ce concept archaïque et sans avenir qu'est l'organisation sociétale pyramidale.Forte abraço para todos...

E.L 15/12/2006 02:52

Maltoc, nous sommes plus que d'accord ...

Phil 11/12/2006 22:25

Au moins, vous ne manquez pas d'humour et cela fait du bien apres ce week end assez chaud ... Merci
Phil