Au Sahel, un nouveau front à haut risque ...

Publié le par Te@m Taz

http://blog.mondediplo.net/local/cache-vignettes/L400xH236/sahel-03e60-4d6fe.jpg

 

Source : Les Blogs du Diplo

 

   L’enlèvement au Niger de sept employés d’Areva et Vinci (cinq Français dont une femme, un Togolais et un Malgache), quels qu’en soient les développements à venir (et ils peuvent bien sûr être dramatiques), constitue un défi lancé au gouvernement français ainsi qu’à l’ensemble des pays des confins sahariens, qui jouent chacun leur jeu dans une partie de billard à plusieurs bandes. L’Elysée, qui multiplie les préparatifs à une intervention de type militaire, semi-clandestine, très technique, et finalement lourde – avec les conséquences géopolitiques qui peuvent l’accompagner –, engage la France dans ce qui pourrait être un nouveau bourbier, sur fond d’uranium, de terrorisme, de déstabilisation d’Etats sahéliens, et d’interventionnisme de l’ancienne métropole coloniale. Cela correspondrait bien peu au nouveau cours que le président Sarkozy prétend donner aux relations franco-africaines... ( Lire la suite ... )

Publié dans AFRIQUE

Commenter cet article