Lettre d'appel à ...

Publié le par Te@m Taz

http://www.damnesdelaterre.com/images/stories/logo4.jpg

 

Lettre d'appel à

 

M. Amadou Toumani Toure, Président de la république du Mali,

M. Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi, Président de la république de Mauritanie,

A sa Majesté, le Roi Mohamed VI du Maroc,

M. Abdelaziz Bouteflika , Président de la république d'Algérie,

M. Abdoulaye Wade, Président de la République du Sénégal

 

 

A vous messieurs qui êtes responsables d'une grande partie du continent africains, élus ou roi, pour veiller sur vos populations, vous semblez être sourds, muets et aveugles. Vous faites comme si vous ne saviez pas la vie misérable, inhumaine, que rencontre vos ressortissants en occident.

Notre organisation est née deux jours après les évènements de Ceuta et Melilla, deux jours après que des milliers d'africains aient péri à la porte de l'Europe. Depuis cette date, aucune mesure n'a été prise pour changer la situation catastrophique que vit les africains depuis des décennies. Tous ces fuyards de la misère venant du Sénégal, du Mali, de la Mauritanie, du Maroc, de l'Algérie sont victimes en premier lieu de l'abandon total de leurs dirigeants. Vous avez un grand mépris pour ceux dont vous prétendez être un des leurs. En vous comportant de cette façon, tout est permis à leurs égards, si vous ne le savez pas, des milliers d'africains croupissent dans les prisons françaises avec pour seul délit d'être sans papier. Encore plus choquant, jamais on ne vous entend prononcer un mot pour leur venir en aide, tout ce qui peut leur arriver vous est indifférent, qu'ils crèvent en mer, dans le désert, croupis dans les prisons d'Europe, ou achevés dans les rues de Paris à coup de Taser, vous est indifférent.

Une volonté politique s'impose pour changer le cours des choses. L’ Afrique est capable de contenir tous ses enfants, bien organisé, ce continent peut nourrir toute l'humanité. La déchéance de l'Afrique a pour premiers responsables ses propres fils. Votre attitude montre que vous n'êtes que des africains de passage, tous vos biens les plus précieux se trouvent à l'extérieur, une infime minorité de dirigeants africains finissent leurs jours sur le sol d'Afrique. Je n'apprends rien à personne, confirme seulement que le sous-développement est mental.

Au moment où j'écris ce texte, des africains sans papier occupent la place de la République à Paris dans un froid insoutenable, cette situation misérable date de bien avant la lutte de St Bernard (1996), et s'aggrave d'années en années. Des forces progressistes françaises continuent à nous soutenir avec leurs moyens. Je tiens à rendre hommage à cette grande partie du peuple français qui nous a toujours soutenu dans nos luttes.

Pour mémoire, je joins ci dessous, un texte de Marianne sur l'occupation de la Maison des Ensembles (2000), et un texte sur Ceuta et Melilla (2005).

Cependant, les Damnés de la Terre ont changé de méthode de lutte. Depuis plus d'un an, nous pensons que la situation doit être réglée par les africains à l'intérieur de l'Afrique. Il est temps que cesse cette injustice ou 2% de soit-disant africains dilapident notre continent. Depuis 50 ans et plus pour certains, l'horreur du colonialisme a été multipliée par 5 en cette époque de néocolonialisme dont vous êtes les exécutants. Le colon reste le maître et nos dirigeants leurs bouffons. L' Afrique est humiliée, l'africain trainé dans la boue, laissé à l'abandon, en premier lieu par ses pères.

Dans les années 70, on comptait très peu d'africains aux États-Unis, en Allemagne, en Italie et même en Espagne. Aujourd'hui, tous ces pays pullulent d'africains à la traîne, à la recherche de quoi survivre. A l'époque du marché triangulaire, l'extérieur venait arracher les fils d’Afrique pour bâtir son avenir, aujourd'hui, plus besoin de venir les chercher, les africains font tout pour venir se vendre eux-mêmes à cause de la médiocrité de leurs dirigeants qui délaissent leurs pays.

 

A mon Président de la République, Aboulaye Wade, je vous prends comme témoin, cela fait 40 ans que je vis en Europe, quand je venais en vacances au Sénégal, je faisais Dakar-Kaolack en deux heures de temps, aujourd'hui, mes compatriotes mettent plus de six heures à cause de la vétusté des routes. Autre chose : je n'ai jamais connu au Sénégal de coupures d'électricité et aujourd'hui, le peuple a à peine dix heures d'électricité sur vingt-quatre. Tout cela est triste et n'a même pas de nom.

 

Je ne terminerai pas cet appel sans dénoncer l'attitude irresponsable du colonel Kadhafi, la vidéo ci-jointe se passe de tout commentaire.

 

 

" L' Europe deviendra noire ... "

 

Pour finir, je m'adresserai aux africains : il est temps que vous preniez votre responsabilité, celle situation ne peut plus continuer.

 

« Chaque génération, doit dans une certaine opacité, découvrir sa mission, l'accomplir ou la trahir » Franz Fanon

 

Bamba GUEYE LINDOR

Le 2 décembre 2010

Publié dans AFRIQUE

Commenter cet article