Conférence dite de " Presse " des Indiens de " La Goutte d' Eau "

Publié le par Les @spaches

( Reçu par mail )

 

No-pasaran-INFOs-4-010.jpg

 

Conférence de presse hier matin ( et à l' arrache ) sur le Parvis de la Préfecture de Pau lors de la remise de la lettre ouverte au Préfet des Pyrénées-Atlantiques, suite à l'avis d' expulsion des Indiens de " La Goutte d' Eau ", ordonné par la Justice. ( Voir articles precedents ) Conférence de presse avec 4 des Indiens représentatifs de " La Goutte d' Eau " , dont leur porte parole Eric Pétetin.


" Tourist Information " nous ayant fourni une copie sonore de cet conférence et sa retranscription , c'est avec plaisir que nous en partageons les points fort .

Remise aux deux journalistes ( L'un du Sud Ouest, l'autre de La République des Pyrénées ) et à un correspondant de presse alternatives multicartes de " Tourist Information " de notre " Lettre ouverte au Préfet " afin de surseoir à cette expulsion de la Goutte d'Eau en employant le concours des Forces Publiques

- Pour vous faire vite fait un résumé de cette " Lettre Ouverte ", nous faisons appel à sa mansuétude ... ( sourires ) ... pour au moins attendre le verdict de la Cour d'Appel suite à notre condamnation conduisant à une expulsion . ou par ailleurs, nous lui expliquons les changements opérés à la goutte d'eau ... Remise en culture de terrains en friche assurant une partie de notre autonomie alimentaire, revalorisation du bâtiment par différents travaux qui prouve que l'accusation de non salubrité sécurisée nous laisse un peu dubitatif

- Que s'est il passé suite à votre condamnation ?

- Un Huissier est venu mardi dernier nous signifier l' " Arrêté d' Expulsion " , il ne devrait pas tarder à repasser pour constater notre non vouloir de partir, et suite à son rapport envoyé à Monsieur le Préfet , celui-ci seul peut surseoir en attendant le résultat de notre appel ou employer les Forces Publiques pour nous faire partir.
- On en est là au jour d'aujourd'hui, et nous devenons  vraiment un camp des indignés ...

- Et là, vous êtes combien à " La Goutte d'Eau " ?

- En résidents qui y vivent et qui se disent " vivre là " une dizaine et puis il faut rajouter des gens de passage que l'idée de réhabiliter ce magnifique lieu interpellent en venant nous donner un coup de main, indignés par cette décision de justice et des " indigné(e)s " de Bordeaux, Toulouse et ailleurs afin de nous soutenir dans notre indignation
- Ce qui fait que nous devenons de fait, vraiment un camp des Indiens Indigné(e)s autogérés
- De plus nous avons des contacts avec différents camps d'indigné(e)s afin de partager nos informations, réflexions et actions sur les combats que nous menons.

- Et si le Préfet refuse de sursoir à l' utilisation des forces de l' ordre ? Que va t il se passer ?

- Dès que l' huissier est passé constater que nous sommes encore là, l' expulsion peut se faire très vite ... De quelques heures à 48 heures après son constat.Mais il est vrai que pour nous, si cette option est retenue, nous constaterons que cette action serait un vrai déni de justice de nos droits de citoyens
- Complètement ...
- Oui, Un de plus ...

- Et vous croyez que cela va poser " Problème " ?

- Cela dépendra de ce paramètre
   . Combien sont ils ?
   . Combien sommes nous ?
et de toutes les façons, on refusera de sortir. et nous profitons de cette Conférence de Presse pour lancer un appel à tous les Indigné(e)s et tous les gens qui sont déjà passés et aiment " La Goutte d' Eau " de venir nous soutenir, dans une " Désobéissance Civile et Citoyenne " et bien sur dans une " Résistance non Violente " à laquelle nous tenons. Il est certain que si nous sommes un nombre conséquent et supérieur aux forces de l' Ordre, alors pour répondre à votre question, oui ça va risquer de leur poser un sacré problemo. Bien sur nous avons aussi quelques ruses d' Indiens, mais bon, on va pas vous les dévoiler. Nous ne sommes pas des lapins de six semaines quand même ...

( Rires de part et d'autres )

- Et puis employer des gaz " lacrymo " pour faire dégager plus de 200 personnes dont des femmes et des enfants à l'intérieur du bâtiment de " La goutte d'E au " est quand même plus que dangereux , ils ne vont pas quand même faire ça ...Il nous semble que cela serait plus dommageable pour l'image de marque de notre République Citoyenne...

- C'est bien, ça , grâce au projet de cet E7. les Indigné(e)s justifient encore leur actions
- Avez vous investi le Net ?

- Apparemment, il y aurait un comité de soutien sur " Face Goutte " qui se serait crée, et bien sur l' outil qu'est internet nous sert à communiquer pour notre combat
- C'est vrai aussi que par la même occasion nous ne faisons que rappeler à la R.F.F et à l' état que oui, nous ne faisons que faire revivre cet endroit qui était de nouveau complètement abandonné ces dernières années en donnant une nouvelle fonction à celui-ci, qui plus est, profitable à n'importe quel citoyen de notre planète Terre ...Et par ailleurs, la ligne partant de Bedous jusqu'à cette gare de " Cette Eygun " est vraiment loin de ré-ouvrir dans le temps ..

- De toute  façon, même cette histoire de réouverture de la voie ferrée est une histoire de fou ... l' Aragon voulait l'ouvrir,  la France ne voulait pas ... Du coup les aragonais disent " Vous nous avez roulé dans la farine, nous arrêtons les travaux et attendons que la France ait pris une décision ..." puis " Nous allons transformer la Gare Canfranc en Hotel Casino " Ceci dit, je comprend un peu les aragonais, c'est un peu normal

- Vous voyez bien que c'est le bordel dans cette société ... Et nous, humblement, on essaye d'enrayer ce bordel ...Et on nous accuse d'être fouteurs de troubles ... Cherchez l' erreur

- Des Soutiens politiques ?

- Oui, Jean Ortiz par exemple, qui va d'ailleurs passer nous voir samedi ou dimanche et et connaissant le " bonhomme ", cela risque d'être plus qu'intéressant ... Marie Bové aussi ...
- Bon, je crois que nous avons fait le tour sur les grandes lignes ... Allez, allons porter cette lettre ouverte

10 minutes se passent ... Et retour des Aspaches ...

- Alors comment cela s'est il passé ?

- Le Préfet ne pouvait pas nous recevoir, mais son " cabinet de communication " lui fera parvenir notre " Lettre Ouverte " dans les plus bref délais . Voila . Nous en avons profité pour demander une audience, on l'a invité à " La Goutte d' Eau " pour qu'il constate de visu et par lui même qu'il n'y a aucun problème de " Salubrité Public " et que nous sommes vraiment " responsables " , et non pas des irresponsables comme essayait de le prouver la dernière décision de Justice
- C'est vrai que s'éclairer à la bougie par exemple , ou cultiver un jardin, rénover le patrimoine est complètement irresponsable ... Ben voyons

( Eclats de rire de part et d'autres )

- Chercher l' erreur ... !!!!
- En plus ce qu'il faut bien comprendre, c'est que quand nous avons réinvesti " La Goutte d'Eau ", l'état lamentable du bâtiment et du terrain l'entourant est le fait du R.F.F et de l'ancien Préfet des P.A. Ils avaient tout casser , il ne faut pas oublier ... Pourtant c'est un " bien " de la communauté non ? Venez voir aujourd'hui, cela n'a plus rien à voir avec ce que c'était ... d'ailleurs pour prouver nos dires, il suffit une fois de plus d'aller sur le net, les images d'avant et après notre réoccupation de ce lieu sont plus que parlantes à ce sujet.
- D'ailleurs par l'arrêté du tribunal, ceux ci veulent nous faire passer pour des gens sans hygiène, ce que nous trouvons plus qu'insultant . Et l'un de vous qui est venu il y a quelque jours à la Goutte l'a bien vu

- C'est vrai que c'est clean

- On pourrait même en arriver à dire que c'est de la diffamation ( Sourires )
- D'ailleurs nous invitons tous vos lecteurs à venir voir par eux mêmes, et il verront que c'est vraiment très loin de ce qui a été décrit dans certains " merdias de la propagande ".

- Et bien merci pour toutes ses précisions et cette interview

- C'est nous les Indiens de La Goutte d' Eau qui vous remercions de l'attention que vous nous avez porté par votre présence ce matin ...cela prouve que certains journalistes et correspondants de presse font encore leur boulot

 

 

Publié dans ACTION !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article